Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech

Depuis 2006 les abeilles sont devenues une passion. Après une dizaine d’année où le cheptel comptait une quinzaine de colonies, il y en a désormais plus d’une centaine en 2019. L’objectif est d’arriver à environ 150 ruches productives pour que l’activité apicole représente environ un demi temps plein. L'élevage privilégie la race d'abeille noire et ses croisements sauvages. L'abeille noire est la race historique de l'Europe de l'ouest. Cette abeille, un peu moins productive, reste cependant rustique et très bien adaptée à notre région.

La conduite des colonies

Réparties dans plusieurs ruchers à maximum de 30 km autour de la ferme, les colonies d'abeilles produisent du miel qui est récolté de mai à septembre en fonction des floraisons. Les différents types de miel sont obtenus en isolant les productions de chacun des ruchers et à différentes saisons. Suivant les années, les miels ne sont jamais les mêmes !

Les miels sont souvent récolté rucher par rucher et plusieurs fois dans l'année afin d'obtenir des miels qui peuvent être très différents bien qu'ayant été produits aux mêmes périodes et sur des ruchers très proches! Chaque année une bonne dizaine de "cuvées" sont ainsi réalisées : autant de miels différents à déguster!

Les colonies sont hébergées dans des ruches en bois de type Dadant et placées par groupe d’une quinzaine de colonies par rucher. Certaines ruches sont déplacées en cours de saison pour se rapprocher d’un secteur riche en une espèce végétale en particulier telle que le sarrasin, le châtaignier afin de produire un miel plus typé. Le nourrissement des colonies au sirop de sucre n’est effectué qu’en cas de nécessité (disette lors de météo exceptionnelle, essaim n’ayant pas pu amasser suffisamment de réserves pour l’hiver, etc).

Le miel

Il est récolté dans la partie supérieure des ruches : les hausses et uniquement sur les colonies qui ont amassé plus de réserves que ce qu’elles ont besoin pour passer l’hiver. Lors de la récolte, ce sont les méthodes traditionnelles qui sont utilisées : « chasse-abeilles » (petit entonnoir qui permet de faire sortir les abeilles des hausses) ou bien balayette + enfumoir ! Ensuite les cadres emplis de miel operculé sont amenés à la miellerie pour que le miel soit extrait dans une centrifugeuse. Il est ensuite filtré puis stocké dans des seaux ou futs avant la mise en pots… et la dégustation !

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech